Économie Moderne

Après l’indépendance, les gouvernements successifs du Cap Vert ont obtenu des résultats à tous les titres satisfaisants, d’autant plus si nous prenons en compte le fait que la population résidente a quasiment doublé, ce qui a augmenté les exigences qui historiquement ont rendu difficile la conduite publique de l’Économie de ce pays. Le maintien de la parité entre l’escudo et l’Euro, la privatisation et l’internationalisation bien réussies de la Banque, le fonctionnement régulier d’une Bourse de Valeurs Mobilières, la concrétisation de grands projets de travaux publics, surtout dans le secteur aéroportuaire et routier, et la modernisation de l’administration publique sont quelques uns des piliers qui soutiennent l’évolution très positive de l’économie capverdienne.

Il est évident qu’il ne suffit pas que la conduite publique de l’économie soit correcte, voire excellente, si la société civile ne développe pas la dynamique qui conduit à la croissance et à la création de richesse. La construction civile, l’immobilier touristique, l’installation de certaines industries, spécialement de boissons et de confections, et surtout de l’industrie des transports et du tourisme ont été quelques unes des locomotives qui ont dynamisé l’économie du pays.

Un troisième changement déterminant dans le succès économique du Cap Vert est lié aux aides internationales, qui ont été généreuses, mais tant pour le secteur public que pour le secteur privé, elle ont fréquemment justifié et incité à leur bonne gestion.
Il n’appartient pas à cette publication, dans laquelle l’Histoire du Cap Vert est résumée comme une contribution à la valorisation de la mémoire en tant qu’offre touristique du pays, de développer en détail l’historique récent de l’Économie du Cap Vert. Le fait d’avoir réussi à se hisser dans la catégorie des pays en voie de développement est suffisamment éloquent.

Après l’indépendance, les gouvernements successifs du Cap Vert ont obtenu des résultats à tous les titres satisfaisants, d’autant plus si nous prenons en compte le fait que la population résidente a quasiment doublé, ce qui a augmenté les exigences qui historiquement ont rendu difficile la conduite publique de l’Économie de ce pays. Le maintien de la parité entre l’escudo et l’Euro, la privatisation et l’internationalisation bien réussies de la Banque, le fonctionnement régulier d’une Bourse de Valeurs Mobilières, la concrétisation de grands projets de travaux publics, surtout dans le secteur aéroportuaire et routier, et la modernisation de l’administration publique sont quelques uns des piliers qui soutiennent l’évolution très positive de l’économie capverdienne.

Il est évident qu’il ne suffit pas que la conduite publique de l’économie soit correcte, voire excellente, si la société civile ne développe pas la dynamique qui conduit à la croissance et à la création de richesse. La construction civile, l’immobilier touristique, l’installation de certaines industries, spécialement de boissons et de confections, et surtout de l’industrie des transports et du tourisme ont été quelques unes des locomotives qui ont dynamisé l’économie du pays.

Un troisième changement déterminant dans le succès économique du Cap Vert est lié aux aides internationales, qui ont été généreuses, mais tant pour le secteur public que pour le secteur privé, elle ont fréquemment justifié et incité à leur bonne gestion.
Il n’appartient pas à cette publication, dans laquelle l’Histoire du Cap Vert est résumée comme une contribution à la valorisation de la mémoire en tant qu’offre touristique du pays, de développer en détail l’historique récent de l’Économie du Cap Vert. Le fait d’avoir réussi à se hisser dans la catégorie des pays en voie de développement est suffisamment éloquent.

Notícias

Ponta Calhetona recebeu investimentos de cerca de 12 mil contos

NOSi Akademia recebe mais 48 estagiários

Cabo Verde Airlines começa hoje a ligar as ilhas

Ribeira das Patas Porto Novo: Grupos de mulheres apostam na transformação de frutas para garantir auto-emprego

Cabo Verde Airlines reforça voos para Lisboa com chegada de Boeing 737-300